skip to Main Content
SOULAGER LA MÉNOPAUSE PAR LES PLANTES : LES RÉPONSES DE L’EXPERT

SOULAGER LA MÉNOPAUSE PAR LES PLANTES : LES RÉPONSES DE L’EXPERT

La ménopause est un cap difficile à franchir pour une femme autour de la cinquantaine. Sur les plans physique, physiologique, ou psychologique, les réponses à trouver sont multiples et doivent se compléter entre elles : l’apport des plantes pour compenser le déficit en hormones prend alors toute son importance. Le Dr Jacques Labescat*, expert en phytothérapie, répond à vos questions.

Qu’est-ce que la ménopause ?

A un moment de sa vie, la femme, ayant épuisé son stock d’ovocytes, va perdre sa fonction de procréation : c’est la ménopause. Avec la diminution des hormones qui en résulte peuvent apparaître de nombreux troubles qui vont être propres à chaque femme. De la simple gêne à un vrai désagrément majeur : ce moment de ménopause peut s’avérer très pénible. Il fait suite à une période où le déséquilibre hormonal s’annonce, nommé pré ou plutôt péri-ménopause.

Quels symptômes lorsque les hormones sont en berne ?

Avec la chute des hormones peuvent donc apparaitre une sécheresse des muqueuses, surtout vaginale,  des bouffées de chaleur, des sueurs profuses, des troubles urinaires,  des sensations de  brûlure, des troubles du sommeil, de l’humeur…

Le traitement hormonal de la ménopause peut remédier à tous ces problèmes. Parfois, il ne suffit pas, ou n’est pas indiqué,  voire contre indiqué.

Les Solutions naturelles

La solution phytothérapie

La cimicifuga ou actée à grappes noires, est particulièrement recommandée contre les troubles de laménopause. Ses bienfaits sur les bouffées de chaleur, les sueurs, l’irritabilité et les troubles du sommeil sont reconnus par les autorités de santé.

Pour consulter la fiche de notre guide phytothérapie : cliquez ici

Les solutions 100% naturelles

Le houblon est une plante de référence en matière deménopause. Il possède une activité œstrogénique (présence de  phytoœstrogènes caractéristiques) qui justifie son usage contre les bouffées de chaleur. Il est également recommandé dans les troubles du sommeil, liés ou non à laménopause.

newsnow

La vérité est très souvent différente de ce que nous pensons, nous avons besoin d'un bon paquet d'humilité pour au moins le reconnaître...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
×Close search
Rechercher