Qui sera le futur Premier ministre en Russie ?

0

Quel Premier ministre sera choisi par Vladimir Poutine, en voie d’être réélu ? Dmitri Medvedev restera-il le n°2 en Russie ? Des noms sont avancés.

Si le résultat de l‘élection présidentielle ne sera pas une surprise, peu de gens s’interrogent en revanche sur le choix du Premier ministre.

Malgré l’importance du Président actuel dans les politiques russes, le chef du gouvernement a pour fonction, entre autres, de proposer les différents ministres au Président, de représenter le gouvernement à l’étranger et en Russie, et d’informer le Président sur les activités du gouvernement.

De plus, en tant que membre du Conseil de Sécurité de la Fédération de Russie, du conseil des chefs de gouvernement de la CEI ou encore du conseil des chefs de gouvernement de l’Organisation de Coopération de Shangaï, le Premier ministre a un rôle majeur dans les relations étrangères russes, et cette position fait de lui un personnage au centre des politiques du Kremlin.

Le choix du n°2 de la Fédération de Russie est donc primordial. Alors, qui sont les potentiels candidats, et que cela peut-il changer en Russie?

Dmitri Medvedev : Actuel Premier ministre, dauphin potentiel fut un temps, celui-ci apparaît cependant comme un choix peu probable.

Si pour Arnaud Dubien, directeur de l’Observatoire franco-russe, “il n’est pas certain que Dimitri Medvedev s’en aille“, ce serait surtout pour faire passer certaines réformes difficiles, et ne pas “griller un nouveau Premier ministre“. Car en effet, Medvedev est un candidat “grillé”. Connu pour ses sorties polémiques (expliquant par exemple à un professeur que ce métier était une “vocation”, et que s’il voulait gagner de l’argent, il fallait faire parallèlement des affaires..), son passage à la présidence a participé à son discrédit. De plus, il s’est retrouvé au centre d’une grande affaire de corruption au printemps dernier, dévoilée par le Fond anti-corruption de l’opposant Alexeï Navalny.

Et bien que cette affaire ait été démentie par les sources officielles, Alexeï Portansky, professeur à l’École supérieure d’économie, explique la révélation de cette affaire a aussi pu être rendue possible par le Kremlin, afin justement de changer le chef du gouvernement.

Igor Setchine : C’est le nom avancé par Alexeï Portansky. Setchine est un ancien vice Premier ministre et “Tsar du pétrole”, et celui-ci a fait ses armes aux côtés de Vladimir Poutine à la mairie de Saint-Pétersbourg dans les années 1990. “Siloviki”, ancien du KGB, plus jeune que le président, il fait partie de son cercle restreint, et est considéré par certains comme « la seconde personne la plus puissante de Russie » selon le journal The Guardian. Il est actuellement à la tête de Rosneft, société pétrolière d’État.

Surnommé le “Machiavel du Kremlin”, le “Richelieu russe”, “celui qui murmure à l’oreille de Poutine”, il est la figure cardinale des conservateurs dans l’entourage de Poutine.

Elvira Nabiullina : Le nom de la présidente de la banque centrale russe est aussi avancé. A la fois par le directeur de l’Observatoire franco-russe, Arnaud Dubien, et par les analystes du groupe Bloomberg. Ministre de l’économie de 2007 à 2012, puis conseillère économique de Vladimir Poutine jusqu’à 2013, elle est sans doute la femme la plus influente de Russie.

Si les sources anonymes de Bloomberg avancent ce nom, son renouvellement au poste de présidente de la Banque Centrale de Russie en juin 2017, et le contexte d’une société russe très patriarcale où la politiques est souvent vue comme un métier d’homme, peuvent apporter des doutes sur cette possibilité.

Sergeï Sobianine : Maire de Moscou depuis 2010. Il avait lors de son accession à ce poste, annoncé une lutte contre la corruption nécessaire pour le “développement de Moscou”. À la tête du grand groupe de médias Moskva Media, possédé par la ville et regroupant chaînes de télévisions, radios et journaux, celui-ci a un contrôle relativement important sur son image (certains critiquant même un nouveau culte de la personnalité).

Si certaines de ces décisions peuvent sembler en contradiction avec celles de Vladimir Poutine, telle la plaque commémorative à Boris Nemtsov, dévoilée le 15 mars, opposant de Poutine assassiné à Moscou, il paraît néanmoins un candidat en bonne position.

En effet, Arnaud Dubien considère que remplacer Medvedev “signifierait lui trouver une place conforme à son rang”. Et la mairie de Moscou pourrait être une possibilité de reconversion.

Viatcheslav Volodine : Elu à la Douma dès 1999, dans le groupe formée pour soutenir le nouveau président, il a accompagné la carrière de Poutine depuis ses débuts. Vice Premier ministre en 2010 (lorsque Poutine était Premier ministre), il devient premier directeur-adjoint de l’administration présidentielle en 2011, puis président de la Douma (Assemblée nationale russe) en 2016.

Figure importante de la politique russe, faisant régulièrement des interventions publiques, sa position en fait une personnalité connue des russes. Possible artisan de la victoire absolue de Russie Unie aux législatives en 2016, il a permis de redorer le blason de la Douma, et par là de la démocratie russe.

Encore jeune, le poste de Premier ministre pourrait couronner sa carrière politique en achevant son cursus honorum : de simple député il y a presque 20 ans, celui-ci a progressivement gravi les marches du pouvoir, pour en venir à frôler les plus hautes sphères.

Si ces candidats semblent en pôle position, d’autres noms sont également avancés : Tatiana Golikova, président de la Cour des Comptes, Valentina Matvienko, présidente du Sénat (par Arnaud Dubien), ou encore Denis Manturov, ministre de l’Industrie (Bloomberg).

La sortie d’un outsider du chapeau du dirigeant du Kremlin, tel le fut Medvedev, est également possible, mais ce futur Premier ministre, s’il ne s’agit pas de Medvedev, jouera sans doute un rôle majeur dans les politiques russes des années à venir.

Source: http://fr.whatsupic.com/index/sera-futur-premier-ministre-russie/

Likez et partagez cet article sur Facebook!

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :