skip to Main Content
Qu’est-ce Que La Peste Pulmonaire Et Quels Sont Ses Symptômes ?

Qu’est-ce que la peste pulmonaire et quels sont ses symptômes ?

La principale voie de contagion de la peste, ce sont les puces infectées des rats. Le contact avec ces animaux doit être évité, même s’ils sont morts.

La peste pulmonaire est l’une des variétés de la maladie connue sous le nom générique de peste. C’est une pathologie grave qui a conduit à plusieurs épidémies au cours de l’Histoire, causant une mortalité élevée. De nos jours, elle est assez facile à soigner.

La plus grave épidémie de peste connue a eu lieu en Europe au XIVe siècle. Connue sous le nom de peste noire, elle a causé la mort de quelque 50 millions de personnes.

La peste pulmonaire est une forme particulièrement grave. Si elle n’est pas traitée, le taux de mortalité atteint parfois 100%. Elle est également particulièrement contagieuse et peut facilement déclencher des épidémies.

La peste

La peste est une maladie infectieuse qui touche les animaux et, même si les cas sont sont rares, l’Homme. Elle est causée par la bactérie Yersinia pestis, présente principalement chez les rongeurs et leurs puces.

Il existe actuellement plusieurs épidémies de la maladie dans différentes parties du monde. La forme de transmission la plus commune entre les animaux et les humains est la piqûre de puces infectées. Aussi par contact direct ou indirect. Il existe trois types de base de peste :

  • Peste bubonique : c’est la manière la plus typique. Cela correspond aux cas où la bactérie s’introduit dans le corps par la piqûre d’une puce, par une coupure ou une abrasion de la peau. Cela affecte le système lymphatique.
  • La peste septicémique : lorsque la peste bubonique n’est pas traitée et que les bactéries s’accumulent dans le sang, elle provoque un choc septique. Cela donne lieu à la peste septicémique.
  • Peste pulmonaire ou pneumonique : cela se produit lorsque la bactérie se loge dans les poumons. C’est la forme la plus virulente de la peste. Si elle n’est pas traité rapidement, elle causera très certainement la mort.

Peste pulmonaire ou peste pneumonique

La peste pulmonaire est la forme la moins fréquente de la peste, mais aussi la plus dangereuse. Ce type de peste se développe en 3 jours. Pour réduire les risques de décès, elle doit être traitée dans les premières 24 heures.

Il existe 3 voies de contagion de la peste pulmonaire. La première et la plus commune est la transmission de personne à personne, par voie aérienne. Cela se produit lorsqu’une personne respire les bactéries en aérosol émises par une personne infectée.

Il est également possible que la bactérie soit inhalée, en suspension dans de minuscules gouttes qui se forment dans le système respiratoire d’une personne infectée. La contagion ne se produit que s’il existe un contact étroit et continu avec le malade ou l’animal.

De même, la peste pulmonaire survient chez une personne atteinte de peste bubonique ou de peste septicémique et ne recevant pas de traitement adéquat pour la maladie. Dans ce cas, les bactéries peuvent migrer et se loger dans les poumons.

Les symptômes de la peste pulmonaire

La période d’incubation de la maladie peut durer entre 1 et 7 jours . Après cette période, la personne infectée manifeste les premiers symptômes, qui sont identiques à une maladie fébrile aiguë.

Des symptômes non spécifiques apparaissent, tels que maux de tête, apparition soudaine de fièvre, frissons, faiblesse, nausée, vomissements et douleur généralisée. Il est recommandé que la personne soit assistée dans les 24 heures qui suivent l’apparition des premiers symptômes.

Pour confirmer la présence de peste pulmonaire, il est nécessaire d’effectuer des tests de laboratoire. La méthode indiquée consiste à prélever un échantillon d’expectoration pour analyser et vérifier la présence de la bactérie Yersinia pestis. La séroconversion vérifie egalement la présence de la bactérie.

Autres informations intéressantes

Presque toutes les personnes atteintes de peste septicémique ou de peste pulmonaire finissent par y succomber. En fait, un traitement opportun et adéquat ne fait que réduire le taux de mortalité à 50% . D’où l’importance de la surveillance et de la prévention de cette maladie.

La principale mesure pour éviter la maladie est le contrôle des rats. Essayez de ne pas entrer en contact avec ces animaux ou leurs cadavres. S’il y a une personne infectée, les mesures d’isolement et de prévention du cas devraient être appliquées.

Vous devez immédiatement signaler tout soupçon d’apparition possible de la maladie. L’Organisation Mondiale de la Santé ne recommande pas la vaccination contre la peste. En effet, il n’existe aucune preuve réelle de l’efficacité du vaccin.

Source

Likez et partagez cet article sur Facebook!

newsnow

La vérité est très souvent différente de ce que nous pensons, nous avons besoin d'un bon paquet d'humilité pour au moins le reconnaître...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
×Close search
Rechercher