skip to Main Content
Premier League – Faire Tomber Manchester City : Le Mode D’emploi Décalé

Premier League – Faire tomber Manchester City : le mode d’emploi décalé

PREMIER LEAGUE – Invaincu, ultra dominateur, auteur de 60 buts, vainqueur de ses 17 derniers matches, Manchester City fatigue tout le monde en Angleterre et écrase son championnat depuis cinq mois. Les Skyblues ont pourtant des failles, en toute mauvaise foi, que l’on conseille vivement à Newcastle d’exploiter ce mercredi soir (20H45). Ou pas.

Faire comme Everton : enclencher le mode ultra défensif

C’est moche, c’est frustrant pour le public, mais il n’y a peut-être aucune autre méthode efficace pour enrayer la machine de destruction des Citizens : défendre très bas et collectivement. Face à un rouleau compresseur, jouer l’offensive et repartir avec un cinglant 5-0 dans la besace n’a d’ailleurs rien de bien glorieux.

Mercredi soir, Newcastle pourra donc s’inspirer d’Everton, première équipe à avoir établi un plan ultra défensif contre City et surtout seule formation de la phase aller à avoir évité la défaite… avec Newcastle. Les Magpies, en fait, n’ont pas toujours rencontré l’ogre mancunien mais ils ont déjà affronté deux fois West Ham (welcome in Premier League). Toujours est-il que la prestation des Toffees reste une référence, eux qui auraient même réalisé un exploit autrement plus probant encore sans ce cadeau offert à Raheem Sterling à la 82e (1-1).

A la 80e, sortir la camisole pour Sterling

Face à l’équipe de Pep Guardiola, le danger peut venir de partout. Mais il vient surtout de Raheem Sterling quand le score n’est pas acquis et que le temps commence à manquer. Les quelques fois où City a dû faire face à d’épineux problèmes, l’attaquant anglais a quasiment toujours été celui qui retire l’épine.

Everton, donc, mais aussi Bournemouth, Southampton ou encore Huddersfield peuvent en témoigner. Compacts et solidaires, ces quatre équipes ont toutes cru tenir l’exploit face au leader mancunien. Elles ont toutes craqué en fin de match sur un but de Sterling (82e, 97e, 96e et 84e). Quatre buts pour sept points offerts aux Skyblues. Newcastle peut préparer la camisole.

Attaquer sur Kompany et seulement sur Kompany

Défendre mordicus, museler Sterling, c’est bien beau, mais ça ne fait pas gagner un match. La troupe de Rafael Benitez devra aussi attaquer, un peu, pour aller marquer. On lui conseille de passer par Vincent Kompany. Le Belge n’est pas un bleu, c’est sûr, mais il n’est pas tout neuf non plus. Avec l’absence prolongée de John Stones, qui avait franchi un cap cette saison, Kompany a été rappelé en renfort mais il rassure bien peu en défense centrale.

Le stoppeur, si puissant à ses débuts, passe le plus clair de son temps à l’infirmerie ces dernières années. Encore blessé à deux reprises cette saison, il n’a joué que 8 matches de championnat depuis la reprise, sans vraiment convaincre. Bon, la faille peut sembler légère. Mais on n’a pas trouvé mieux.

Bonus : les ultimes recours

Si, comme pour les 18 premières équipes du championnat, le gap est trop grand pour Newcastle malgré de si bons conseils, il ne reste plus beaucoup de solutions. Voici, pêle-mêle, les derniers recours pour les Magpies : retirer la pelouse, blesser Silva, Sané et De Bruyne, passer un coup de fil à Thierry Laurey, crever le ballon, acheter le match, couper le courant du stade, jouer le match à shifumi, etc… La rédaction niera toute responsabilité.

Source: https://www.eurosport.fr/football/premier-league/2017-2018/premier-league-faire-tomber-manchester-city-le-mode-d-emploi-decale_sto6454811/story.shtml

Likez et partagez cet article sur Facebook!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
×Close search
Rechercher