Peut-on faire l’amour durant les règles ?

0

Bon nombre de couples s’abstiennent de faire l’amour durant les règles pour des raisons variées. Bonne nouvelle, si les deux partenaires en ont envie, mais aucune raison médicale ne contre-indique la pratique.

  • Est-ce sale ?

L’idée des femmes impures durant les menstruations a longtemps été véhiculée par la plupart des religions, arguant que le sang menstruel était sale. Or ce phénomène est simplement physiologique et il concerne la moitié de l’humanité entre la puberté et la ménopause ! Certes, la vue et l’odeur du sang peuvent en indisposer certains, sans mauvais jeu de mots, ou une femme peut ne pas avoir la tête à la bagatelle si elle souffre de douleurs abdominales ou crampes, de syndrome prémenstruel, de maux de tête ou encore de fatigue…

Mais pour tous ceux et celles qui en ont envie, le sang des règles n’est pas sale et les règles ne représentent pas une contre-indication aux étreintes, hormis en cas d’infection sexuellement transmissible (voir question plus bas).

  • Faut-il prendre certaines précautions ?

Certaines précautions simplifient en effet la pratique pour ceux qui le souhaitent : le tampon peut être retiré juste avant le rapport, il aura absorbé le sang environnant et le flux est un peu ralenti du fait de la pénétration.  Des serviettes seront prévues pour absorber les potentielles fuites. Ceux qui ne sont pas à l’aise pourront privilégier la fin des règles, où le flux sanguin se raréfie. L’option « douche » offre plusieurs avantages : elle change de cadre et peut augmenter l’excitation et en cas d’écoulement de sang, elle est plus pratique. Il existe des dispositifs permettant d’avoir un rapport tout en absorbant le sang ; il s’agit de coupe menstruelle, la ziggy cup, ou d’un disque flexible inséré dans le vagin et mis au point par une startup américaine.

Les règles présentent deux avantages majeurs : le sang est un excellent lubrifiant, ce qui est intéressant en cas de sécheresse vaginale. C’est aussi l’occasion pour certains couples de varier les pratiques, en axant le rapport sur les caresses du clitoris (avouons que le cunnilingus est peu effectué dans ce contexte) ou sur la sensualité avec un massage érotique, ou encore en privilégiant la sodomie.

  • Les femmes ont-elles envie de faire l’amour durant leurs règles ?

Le désir durant les règles est très variable selon les femmes ! Certaines voient leur libido grimper en flèche, le cycle menstruel leur rappelant leur féminité et leur désirabilité. Les sensations sont exacerbées et le plaisir décuplé. Mais d’autres femmes n’ont aucune envie sexuelle, leur corps se rappelant à elles de façon assez désagréable, voire douloureuse. L’humeur est parfois à fleur de peau ou irritable, qui survient en cas de syndrome prémenstruel, et elle n’incite pas forcément à la légèreté. Ce manque d’envie est évidemment à respecter…

Quant aux hommes, certains n’ont aucun tabou avec le sang. Parfois, les règles les excitent encore plus, notamment quand leur partenaire se sent particulièrement désirable. Ou ils sont dégoûtés, angoissés à la vue du sang, déstabilisés mais ouverts…

Autre cas de figure, la vue du sang peut couper tout désir, notamment celle du pénis ensanglanté (pouvant aussi avoir un effet négatif sur le désir masculin). Parfois, c’est l’aspect pratique qui freine les ardeurs sexuelles, comme l’idée des tâches sur les draps.

  • Attention au risque d’infection sexuellement transmissible

Il est même démultiplié par le sang, favorisant la transmission des germes, et par une plus grande fragilité de la muqueuse de l’utérus. Le préservatif s’avère incontournable ou il faut avoir la certitude de ne pas avoir une infection sexuellement transmissible, en ayant fait un dépistage complet récent (même s’il est difficile d’être plus précise dans le temps, tout dépend de l’exclusivité réelle du couple).

  • Peut-on être enceinte ?

C’est tout à fait possible car même si la probabilité est faible, elle n’est pas nulle. Par exemple en cas de cycles irréguliers, l’ovulation survient plus tôt et la fécondation est alors possible. De même, en cas de saignements qui n’étaient pas des règles, la femme est induite en erreur et le risque de grossesse existe. Il est nécessaire d’avoir une contraception, comme la pilule ou un dispositif intra-utérin (stérilet).

  • Est-ce plus douloureux ?

La pénétration n’est pas plus douloureuse et le vagin n’est pas plus sensible durant les règles, les sensations étant même augmentées chez certaines. Le plaisir et l’orgasme font sécréter des endorphines, antidouleurs naturels, ainsi que plusieurs messagers chimiques particulièrement relaxants, qui peuvent être appréciés. Encore faut-il avoir envie d’une partie de jambes en l’air, ce qui est rarement le cas lorsque l’on souffre de crampes, de migraines ou de nausées.

Comme toujours en sexualité, il est essentiel de se sentir libre d’avoir un rapport si on en a envie, ou de le refuser si on n’a pas la tête à ça (et/ou le corps)…

Source

Likez et partagez cet article sur Facebook!

Leave A Reply