skip to Main Content
Paris: La Grève Dans Les Services D’urgences De L’AP-HP S’étend

Paris: La grève dans les services d’urgences de l’AP-HP s’étend

Les 25 services d’accueil des urgences de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) sont appelés à la grève à partir de dimanche, les deux principaux syndicats dénonçant des conditions de travail « insupportables », tandis que la direction promet des effectifs en renfort.

Le mouvement de grève entamé mi-mars après une série d’agressions à l’hôpital Saint-Antoine, dans l’Est de la capitale, a fait tache d’huile.

SUD-Santé, qui a déposé des préavis dans quatre autres établissements parisiens (Lariboisière, Pitié-Salpêtrière, Saint-Louis, Tenon), réclame « la création de postes » paramédicaux, « des locaux sécurisés » et « une augmentation de salaire de 300 euros net ». La CGT a, elle, déposé un préavis couvrant l’ensemble des hôpitaux de l’AP-HP à compter de 0h dimanche, avec des revendications similaires.

45 emplois supplémentaires promis

«Les agents dénoncent leurs conditions de travail devenues insupportables», explique-t-elle dans un communiqué mardi, appelant « l’ensemble des agents des services d’accueil des urgences à rejoindre le mouvement » et réclamant à la direction «l’ouverture de négociations».

En réponse, le directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch, a promis des renforts : «Dans l’immédiat (…) nous mobilisons 45 emplois supplémentaires», écrit-il dans un courrier adressé mardi aux deux syndicats. Sur la sécurité, il assure que « des moyens ont été dégagés pour (…) assurer une présence continue sur tous les sites le nécessitant ». Enfin, sur les rémunérations, il évoque la possibilité d’une « réponse tangible aux difficultés qu’ont connues les équipes des urgences au cours des derniers mois ».

En décembre, le décès inexpliqué d’une patiente à Lariboisière avait révélé « une série de dysfonctionnements » dans un contexte général de manque de moyens, notamment de médecins, selon une enquête interne. L’incident a provoqué une «relance de la stratégie urgence» du plus grand centre hospitalier français, afin de désengorger ses 25 services d’accueil (dont 8 services pédiatriques) d’ici 2023.

Source

Likez et partagez cet article sur Facebook!

newsnow

La vérité est très souvent différente de ce que nous pensons, nous avons besoin d'un bon paquet d'humilité pour au moins le reconnaître...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
×Close search
Rechercher