skip to Main Content
Nettoyants Nocifs : Les Consommateurs Doivent être « conscients Qu’il Y A Des Alternatives » à Ce « qu’on Leur Propose Sur Le Marché »

Nettoyants nocifs : les consommateurs doivent être « conscients qu’il y a des alternatives » à ce « qu’on leur propose sur le marché »

« Il faut privilégier les produits qui ont le moins d’allergènes possibles, le moins de composants possibles », a expliqué vendredi 12 avril sur franceinfo Isabelle Bossé, présidente du syndicat français des allergologues (Syfal), alors que 60 Millions de consommateurs met en garde contre la dangerosité des produits nettoyants dans un hors-série.

Les sprays notamment censés purifier peuvent contenir six fois plus de composés organiques volatiles dans les pièces que la norme acceptable des polluants cancérigènes. « Il faut éviter les produits qui contiennent des isothiazolinones ou des methylisothiazolinones (…) qui sont des allergènes extrêmement puissants », précise Isabelle Bossé. Selon elle, « la solution » doit venir « des consommateurs. Il faut qu’ils soient conscients qu’il y a des alternatives aux produits qu’on leur propose sur le marché ».

franceinfo : Tous ces produits nettoyants sont-ils pour vous une source d’inquiétude ?

Isabelle Bossé : Clairement. C’est une source d’inquiétude pour les consommateurs au quotidien. C’est aussi une source d’inquiétude pour les professionnels du nettoyage dont on ne parle pas assez souvent et qui sont en contact toute la journée huit heures par jour et qui sont les plus exposés. Dans ces produits nettoyants en particulier ceux qui sont en pulvérisation, les gouttelettes se mettent en suspension dans l’air et pénètrent dans les voies respiratoires.

Ce sont les plus dangereux, pour provoquer des rhinites, de l’asthme, mais également au niveau du contact, au niveau des mains. On voit beaucoup d’eczémas, de dermites au niveau des mains qui sont liés à cette utilisation des produits d’entretien qui sont extrêmement irritants pour la peau, pour les muqueuses et qui évidemment pour les personnes allergiques sont encore plus délétères.

Quels sont les composants à bannir absolument selon vous ?

Je resterai dans le domaine de l’allergologie qui me concerne, mais évidemment il y a des effets cancérogènes, modificateurs endocriniens etc. qui ne sont pas ma spécialité. Mais rien que pour les allergies, il faut supprimer au moins tous les parfums qui sont dans la liste des 26 parfums qui sont jugés comme substances sensibilisantes par la Commission européenne.

Ces parfums-là, on peut se procurer la liste, on peut les retrouver sur les étiquettes des produits. Il faut éviter les produits qui contiennent des isothiazolinones ou des methylisothiazolinones. Ce sont des conservateurs extrêmement répandus. Depuis qu’on a enlevé les parabens, on les a remplacés par ces produits qui sont des allergènes extrêmement puissants. Il y a aussi des ammoniums quaternaires.

Cela fait une sacrée liste. Quand je vois comment on a du mal à faire interdire le glyphosate, j’ai du mal à imaginer qu’on puisse interdire certains produits. On pourrait au moins essayer de limiter en quantité l’allergène qui est dans le produit, pour que ce soit en-dessous du seuil réactogène, mais je ne suis pas sûre que ce soit la solution. Je crois que la solution, elle vient plutôt des consommateurs. Il faut qu’ils soient conscients qu’il y a des alternatives aux produits qu’on leur propose sur le marché. Qu’ils aillent vers des marques plus propres, plus saines. Cela viendra d’eux, du consommateur qui va mieux consommer.

Dans quels produits retrouve-t-on ces substances allergènes ?

C’est le cas notamment dans les liquides-vaisselle, les produits désinfectants pour le linge, les produits pour les toilettes. A peu près dans tous les produits de nettoyage de la maison. Il y a par ailleurs les acaricides, ça ne sert rien, et c’est toxique pour les allergiques et même pour les non-allergiques. Il ne faut pas utiliser d’acaricides.

Il faut ouvrir la fenêtre, mettre des housses anti-acariens éventuellement, aspirer son matelas, laver ses draps, surtout ne pas mettre d’acaricides. Il faut mettre des gants quand on a une peau sensible, éviter tous les produits qui se pulvérisent et préférer les produits liquides. On peut évidemment se retourner vers les produits extrêmement simples comme le vinaigre blanc.

Il faut privilégier les produits qui ont le moins d’allergènes possibles, le moins de composants possibles et aller vers des marques qui sont validées les moins allergisantes possibles. Tout ce qui est éco label, c’est bien pour la planète, ce n’est pas forcément bien pour les allergiques. Dedans, il y a des produits qui sont naturels, mais rien n’est plus naturel qu’un pollen. Les substances extraites de plantes par exemple dans ces produits naturels peuvent très bien donner des allergies tout autant qu’un produit synthétisé.

Source

Likez et partagez cet article sur Facebook!

newsnow

La vérité est très souvent différente de ce que nous pensons, nous avons besoin d'un bon paquet d'humilité pour au moins le reconnaître...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
×Close search
Rechercher