skip to Main Content
Les Saignements En Dehors Des Règles: Causes, Conséquences Et Solutions. Tout Dans Cet Article!

Les saignements en dehors des règles: causes, conséquences et solutions. Tout dans cet article!

Comment se caractérisent les saignements en dehors des règles ?

Chez les femmes en âge de procréer, la survenue des règles peut être plus ou moins régulière. Par définition, toutefois, les saignements menstruels surviennent une fois par cycle, les cycles durant en moyenne 28 jours, avec des écarts importants d’une femme à l’autre. Classiquement, les règles durent de 3 à 6 jours, mais il y a là aussi des variations.

Lorsque des saignements surviennent en dehors des périodes de règles, on parle de métrorragie. Cette situation est anormale : il faut donc consulter son médecin.

Quelles sont les causes possibles des saignements en dehors des règles ?

Il existe plusieurs causes possibles de saignements en dehors des règles chez la femme.

Les pertes de sang peuvent être plus ou moins abondantes et s’associer à d’autres symptômes (douleurs, pertes vaginales, signes de grossesse, etc.).

En premier lieu, le médecin s’assurera que le saignement n’est pas lié à une grossesse en cours. Ainsi, l’implantation d’un embryon en dehors de l’utérus, par exemple dans une trompe de Fallope, peut entrainer des saignements et des douleurs. On parle alors de grossesse extra-utérine ou ectopique, potentiellement mortelle. Au moindre doute, le médecin prescrira donc une analyse de sang pour rechercher la présence de bêta-HCG, l’hormone de grossesse.

En dehors des grossesses, les causes pouvant entraîner des saignements intempestifs sont, par exemple :

  • la pose d’un stérilet (ou DIU), qui peut provoquer des saignements pendant quelques semaines
  • la prise de contraceptifs hormonaux peut aussi entraîner des « spottings », surtout les premiers mois
  • l’expulsion d’un stérilet (DIU) ou une inflammation de l’endomètre, la paroi de l’utérus, associée à cette réaction d’expulsion (endométrite)
  • un oubli de pilule contraceptive ou la prise d’une contraception d’urgence (pilule du lendemain)
  • un fibrome utérin (c’est-à-dire la présence d’une « grosseur » anormale dans l’utérus)
  • des lésions du col de l’utérus ou de la région vulvo-vaginale (micro-traumatismes, polypes, etc.)
  • l’endométriose (croissance anormale de la muqueuse de l’utérus, proliférant parfois vers d’autres organes)
  • une chute ou un coup dans la zone génitale
  • un cancer du col de l’utérus ou de l’endomètre, voire des ovaires

Chez les jeunes filles et les femmes en pré-ménopause, il est normal que les cycles soient irréguliers, et il n’est donc pas facile de prévoir la date des règles.

Enfin, des infections (transmises sexuellement ou non), peuvent entraîner des saignements vaginaux :
– vulvo-vaginite aiguë,

– cervicite (inflammation du col de l’utérus, potentiellement causée par des gonocoques, des streptocoques, des colibacilles etc)

– salpingite, ou infection des trompes de Fallope (plusieurs agents infectieux peuvent être responsables dont le chlamydiae, les mycoplasmes, etc.)

Quelles sont les conséquences des saignements en dehors des règles ?

Le plus souvent, les métrorragies sont sans gravité. Il faut toutefois s’assurer qu’elles ne sont pas le signe d’une infection, d’un fibrome ou de toute autre pathologie nécessitant un traitement.
Si ces saignements sont liés au moyen de contraception (stérilet, pilule, etc.), ils peuvent poser un problème pour la vie sexuelle et gêner le quotidien des femmes (caractère imprévisible des saignements). Il est là encore nécessaire d’en parler pour trouver une solution plus adaptée, si besoin.

Quelles sont les solutions en cas de saignements en dehors des règles ?

Les solutions dépendent bien évidemment des causes. Une fois le diagnostic obtenu, le médecin proposera un traitement adapté.

En cas de grossesse extra-utérine, une prise en charge en urgence s’impose : la seule façon de traiter la patiente est de mettre fin à la grossesse, qui est de toute façon non viable. Il peut parfois être nécessaire de retirer de façon chirurgicale la trompe dans laquelle s’est développé l’embryon.

En cas de fibrome utérin entrainant des saignements, par exemple, un traitement chirurgical sera envisagé.

Si les pertes de sang sont liées à une infection, un traitement antibiotique devra être prescrit.

En cas d’endométriose, plusieurs solutions peuvent être envisagées, notamment la mise sous contraceptif hormonal, qui permet généralement de contrôler le problème, ou un traitement chirurgical pour ôter le tissu anormal.

Source

Likez et partagez cet article sur Facebook!

newsnow

La vérité est très souvent différente de ce que nous pensons, nous avons besoin d'un bon paquet d'humilité pour au moins le reconnaître...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
×Close search
Rechercher