Les fêtes de fin d’année : la période de l’année où sont conçus le plus de bébés ?

0

Selon les statistiques, les hôpitaux enregistrent plus de naissances du 15 au 30 septembre que pendant n’importe quelle autre période de l’année. Partant du principe des neufs mois de grossesse, cela correspond à des conceptions entre Noël et le Nouvel An.

Alors, la période des fêtes de fin d’année serait-elle plus féconde que les autres ? Retrouvez les explications dans la suite de l’article.

Plus de temps libre pour les couples :

Avec le train de vie que nous menons, il est assez difficile de trouver du temps libre pour soi et encore moins pour les consacrer à sa campagne. Mais, qui dit fin d’année, dit aussi vacances.

Connue sous la dénomination de « trêve des confiseurs », la période de Noël est celle où les couples passent (mariés ou non) passent plus de temps ensembles. De plus, avec les soucis professionnels mis de côté, l’ambiance festive et le bonheur qui accompagne cette période booste la libido des couples.

Par ailleurs, il faut aussi rappeler que parmi les mets de nos repas de Noël, on retrouve un certain nombre d’aliments aphodisiaques et bons pour la fertilité, comme les huîtres, le saumon ou encore le chocolat.

Au-delà du fait que les couples passent plus de temps ensemble pendant la période de fin d’année, il y a aussi le facteur biologique selon lequel nos corps sont plus disposés à des conceptions pendant la période hivernale.

En 2001, des chercheurs de l’École de médecine de l’Université du Texas ont résumé les différentes théories scientifiques: «Les hypothèses biologiques comprennent la détérioration de la qualité du sperme pendant l’été, les variations saisonnières de la fonction hypophyse-ovaire et la variation de la qualité de l’ovule ou de la réceptivité endométriale. «

L’alcool et les fêtes rendent les couples moins vigilants :

Avec la fête de Noël et celle du nouvel an, il y a bien sûr de la nourriture, mais il ne faut pas non plus oublier les boissons, en particulier la consommation d’alcool. Avec l’ivresse, les couples deviennent moins vigilants dans la contraception.

Cette théorie est appuyée par les démographes, selon qui ce serait en effet avant tout le nombre de conceptions non-programmées qui exploseraient à la Saint-Sylvestre. Pour appuyer cela, les chiffres d’interruption volontaire de grossesse atteignent aussi un taux record pendant les mois de janvier et février, juste après les fêtes de fin d’année.

Ainsi, ceux qui décident de garder leurs grossesses, même si elle n’était prévue au départ, accouchent généralement en septembre.

Source: http://www.astucesnaturelles.net/fetes-de-fin-dannee-periode-de-lannee-concus-plus-de-bebes/

Likez et partagez cet article sur Facebook!

Leave A Reply