Le scandale de l’industrie du poulet qui vous tue à petit feu

0

Se nourrir le plus sainement et le plus naturellement possible n’a jamais été aussi prioritaire qu’aujourd’hui. Ceci est dû au progrès qui a transformé le domaine alimentaire en une vraie industrie massive qui, malheureusement de nos jours, privilégie clairement la quantité à la qualité et peut même aller jusqu’à mentir sur la provenance de certaines viandes ou la manière dont l’élevage ou l’abattage sont effectués. C’est pour toutes ces raisons, ainsi que d’autres, que cette industrie n’a jamais autant été au centre de la polémique.

Au lieu de vendre des poulets sains et nutritifs, certains industriels les remplissent avec toutes sortes de liquides et de produits chimiques, dans une tentative de faire passer leur viande de mauvaise qualité pour une viande de premier choix. Dans ces processus de production, les firmes ne nourrissent pas les poulets pour qu’ils soient en bonne santé ni pour que leur viande soit tendre et juteuse, mais pour faire le maximum de profits, ils font donc en sorte que le poulet atteigne le poids requis plus rapidement.

Un mensonge qui représente un vrai danger pour la santé des consommateurs

Une telle manière de faire ne fait pas seulement que les consommateurs croient acheter du poulet de bonne qualité, mais met également leur santé en danger, car un tel poulet contient des quantités astronomiques de sodium.

Le pire dans tout ceci est que ces producteurs de poulets à la qualité douteuse étiquettent leurs produits comme étant « 100% naturels », une terminologie qui n’est d’ailleurs même pas réglementée par la loi. Tant que les substances qui sont injectées dans le poulet sont considérées comme naturelles, il est permis d’indiquer qu’il s’agit de produits finaux naturels.

Ainsi, on se retrouve avec un énorme paradoxe, puisqu’on qualifie de naturel un poulet qui a été injecté de substances qui ne le sont en aucun cas. Ceci fait croire à la rareté du produit en question et à sa distinction des autres.

Les sociétés productrices ont fini par instaurer des normes qui ne sont pas du tout à prendre au sérieux car on sait tous que les poulets sont traités avec des antibiotiques, des antidépresseurs, de l’acétaminophène et de la caféine, et que jusqu’à 20% des poulets sont infectés par la salmonellose, la campylobactériose et qu’ils contiennent de l’arsenic.

La tricherie des producteurs de poulet ne s’arrête pas là

En 2009, on a fini par découvrir que l’on augmentait le poids du poulet en injectant des déchets d’animaux, tels que des os ou des cartilages. Cette fraude a été d’ailleurs détectée par la Food Standards Agency, en utilisant de nouveaux tests médicaux parce que les substances injectées étaient excessivement transformées pour pouvoir subir des tests d’ADN. Ce type de fraudes a pu être détecté dans plusieurs établissements de restauration à travers toute l’Angleterre !

D’autres études ont également révélé que le traitement du poulet impliquait souvent l’injection de protéines provenant d’autres animaux. La pratique consistant à injecter de l’eau et des protéines au poulet n’est pas illégale et est considérée comme étant correctement étiquetée. Il n’est également pas illégal d’injecter des protéines de bœuf et de porc tant qu’on marque qu’il s’agit de « protéines hydrolysées » sur l’étiquette du produit. Ces protéines sont ajoutées au poulet afin de retenir le maximum d’eau à l’intérieur de ce dernier.

Du coup, la vraie question à se poser c’est : est-ce que les consommateurs doivent faire des études en biochimie pour pouvoir lire et savoir ce qu’ils achètent ?

Enormément de gens consomment du poulet en considérant qu’il s’agit d’une nourriture légère et saine. Par conséquent, la seule façon de garder votre santé à l’abri de tout danger est de consommer du poulet bio élevé en plein air, c’est le seul secret si vous aimez le poulet !

Source: https://www.santeplusmag.com/scandale-de-lindustrie-poulet-tue-a-petit-feu/

Likez et partagez cet article sur Facebook!

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :