La vie en ville est en train de tuer 95% l’humanité !

0

Même si vous n’avez pas d’habitudes malsaines, quelque chose que vous faites tous les jours pourrait vous tuer: le simple fait de respirer.

Un nouveau rapport du « Health Effects Institute » montre que plus de 95% des habitants de notre planète respirent de l’air dangereux. Malheureusement, ce sont ceux qui vivent dans les communautés les plus pauvres qui sont les plus durement touchés.

Quand respirer menace la santé :

Alors que les villes regorgent de personnes et peuvent exposer des millions de personnes à la fois à l’air pollué, le risque de pollution de l’air intérieur dans les zones rurales ne doit pas non plus être sous-estimé.

Environ 2,6 milliards de personnes ont été exposées à la pollution atmosphérique en 2016 en raison de la combustion de combustibles solides comme la biomasse ou le charbon dans leurs maisons pour rester au chaud ou pour cuisiner.

La pollution de l’air intérieur a également un impact sur la qualité de l’air dans les zones environnantes. Ce nombre a diminué au cours des dernières années, mais il reste scandaleusement élevé. Pendant ce temps, environ un tiers des personnes à travers le monde doivent faire face à la malchance de respirer de l’air dangereux à l’intérieur comme à l’extérieur.

Une autre cause de pollution de l’air est les émissions chimiques provenant des moyens de transport, le carburant diesel étant une cause importante de pollution dans les pays riches comme le Royaume-Uni. Dans les pays pauvres, beaucoup de gens conduisent des voitures vieilles et en mauvais état. De fines particules qui causent des millions de morts chaque année.

Le « Health Effects Institute » a tiré ses conclusions en utilisant des données satellitaires et d’autres types de surveillance. Ces niveaux d’exposition élevés ont propulsé la pollution de l’air au quatrième rang en ce qui concerne les principales causes de décès dans le monde.

Plus de six millions de personnes sont mortes l’année dernière de causes liées à la pollution de l’air, telles que les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, les maladies pulmonaires chroniques et le cancer du poumon. Sans surprise, les gens de pays comme l’Inde et la Chine ont représenté plus de la moitié de ces décès.

Source

Likez et partagez cet article sur Facebook!

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :