skip to Main Content
Faire Du Sport 30 Minutes Au Lieu De Rester Assis Réduit Les Risques De Décès De 50%

Faire du sport 30 minutes au lieu de rester assis réduit les risques de décès de 50%

Une nouvelle étude américaine a démontré que pour les adultes les moins actifs, troquer trente minutes d’activités sédentaires contre une durée équivalente d’activité physique même légère suffisait à réduire considérablement les risques de décès prématuré.

Au lieu de passer trente minutes devant la télévision, vous ferez mieux d’utiliser ce temps pour faire une promenade : c’est une question d’espérance de vie. Une nouvelle étude américaine publiée le 21 mars 2019 dans la revue American Journal of Preventive Medicine a en effet démontré que pour les adultes les moins actifs, remplacer trente minutes d’activités sédentaires par une durée équivalente d’activité physique même légère suffisait à réduire les risques de mort précoce d’environ 50%.

Activité physique : les bénéfices varient en fonction du niveau d’intensité

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont suivi pendant près de quinze ans 92 541 personnes. Le temps qu’elles consacraient aux activités sédentaires (regarder la télévision et lire pour 39% et 20% d’entre eux respectivement) et leur niveau d’activité physique ont été répertoriés et examinés. Au final, il a pu être observé que chez les participants les moins actifs (se soumettant à moins de 17 minutes d’activité physique modérée ou intense par jour), remplacer trente minutes d’activités sédentaires par trente minutes d’activité physique légère était associé à une réduction des risques de décès prématuré de 14%. Un chiffre qui montait jusqu’à 45% lorsque l’activité physique était modérée ou intense.

Des résultats qui concordent avec les recommandations des autorités sanitaires, puisque l’on sait que la sédentarité est associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires, de cancers et ainsi de mort précoce. Selon les auteurs, « cette étude suggère que remplacer de courtes durées d’activités sédentaires par une activité physique même légère peut potentiellement réduire le risque de décès prématuré chez les adultes les moins actifs ».

Activité physique : à quoi correspondent les différents niveaux d’intensité ?

Mais qu’entend-on au juste par activite physique légère, modérée et intense ? Selon le programme national nutrition santé, « l’intensité d’une activité physique est le plus souvent exprimée en MET(équivalent métabolique ; metabolic equivalent of task), défini comme le rapport de la dépense énergétique liée à l’activité physique sur le métabolisme de base. 1 MET correspond au niveau de dépense énergétique au repos, assis sur une chaise. »

Ainsi :

  • les activités sont de faible intensité si elles sont supérieures ou égales à 1,6 et inférieures à 3 METs : typiquement, marcher, promener son chien, conduire, s’habiller, manger, déplacer de petits objets ;
  • les activités sont d’intensité modérée si elles sont supérieures ou égales à 3 et inférieures à 6 METs : classiquement, marcher d’un bon pas, faire de la course à pied, faire du vélo, monter les escaliers ;
  • les activités sont d’intensité élevée si elles sont supérieures ou égales à 6 et inférieures à 9 METs, et très élevée si elles sont supérieures ou égales à 9 METs : par exemple, lorsque l’on marche, court ou monte les escaliers rapidement, que l’on déplace des charges lourdes, que l’on fait du cyclisme ou que l’on saute à la corde.

Source

Likez et partagez cet article sur Facebook!

newsnow

La vérité est très souvent différente de ce que nous pensons, nous avons besoin d'un bon paquet d'humilité pour au moins le reconnaître...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
×Close search
Rechercher