skip to Main Content
Dopage, La Fédération Internationale Lance La Procédure De Sanctions Contre La Russie

Dopage, la Fédération internationale lance la procédure de sanctions contre la Russie

L’athlétisme est plongé à son tour dans un scandale de corruption. Des responsables de la Fédération internationale sont accusés d’avoir étouffé des cas de dopage en échange d’argent.

Les «accusations» de dopage et de corruption à l’égard de la Russie contenues dans le rapport de l’Agence mondiale antidopage (AMA) sont «infondées» a déclaré le numéro 2 de l’Agence russe antidopage Nikita Kamaïev.

«Concernant la destruction des échantillons (pour le contrôle antidopage), je ne vois rien de probant dans le rapport mais seulement des déclarations étayées par aucune preuve», a déclaré Nikita  Kamaïev. «Même chose pour les accusations de pots-de-vin payés par les sportifs. Toutes ces accusations sont infondées» a-t-il conclu.

Le Président de l’IAAF, Sebastian Coe, donne à la Russie jusqu’à la fin de la semaine pour répondre au rapport de dopage.

Le rapport de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) estime dans son rapport que la Russie doit être suspendue de l’athlétisme mondial en raison d’une fraude présumée au dopage.

La Russie et le Kenya étaient particulièrement dans le viseur de la Commission qui vient de publier ce rapport. L’AMA recommande ainsi la suspension à vie de cinq athlètes russes dont la championne olympique en titre du 800 m.

Le Ministre russe des Sports, Vitali Moutko, n’a pas tardé à réagir. Selon lui, la commission de l’AMA n’a pas le droit de suspendre qui que ce soit juridiquement : «La commission créée par l’AMA a terminé son travail et a publié un document qui décrit certaines choses et rend des conclusions et certaines recommandations . Ne mélangez pas ces choses, la commission ne peut pas suspendre personne. Nous publierons notre déclaration sur les résultats de la conférence de nouvelles». Le ministère ajoute également que cette décision est «politiquement motivée». Cependant Vitali Moutko s’est dit prêt à sévir : «Nous punirons toutes les personnes coupables si ce rapport nous fournit les faits concrets».

Interpol va coordonner une enquête mondiale pilotée par la France, à la suite de la publication du rapport. Lors de ses investigations, l’AMA avait déjà demandé l’assistance de l’unité de lutte antidopage de l’organisation internationale de coopération policière, basée à Lyon. Dans le cadre de cette opération, baptisée Augeas, Interpol travaille maintenant avec ses pays membres susceptibles d’être concernés par l’enquête, notamment Singapour.

Toute cette affaire était partie d’un système de chantage organisé pour enterrer des accusations de dopage visant des athlètes. En echange, des sommes allant parfois jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’euros étaient demandées.

L’AMA avait alors lancé, en janvier dernier, une commission d’enquête indépendante. La justice française s’était aussi penchée sur l’affaire et avait mis en examen Lamine Diack, président de l’IAAF (Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme), soupçonné de corruption passive.

Source: https://francais.rt.com/international/9997-agence-mondiale-antidopage-demande-suspension-russie

newsnow

La vérité est très souvent différente de ce que nous pensons, nous avons besoin d'un bon paquet d'humilité pour au moins le reconnaître...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
×Close search
Rechercher