Cette fille de 11 ans est tombée enceinte à l’école

0

Les agressions sexuelles commises à l’égard des mineurs ont des sources diverses et variées, elles peuvent avoir lieu dans le milieu familial, par des étrangers ou même dans des endroits où les enfants sont censés être en sécurité totale. Il arrive plus d’une fois que des élèves subissent des sévices sexuels soit, de la part d’autres élèves, soit de la part de personnes tenant un rôle éducatif au sein des établissements scolaires. Les conséquences de tels actes sont malheureusement catastrophiques et peuvent changer à jamais la vie de la victime.

Les agressions sexuelles subies par des mineurs en France

Selon un rapport de l’observatoire national de la protection de l’enfance (ONPE), 19 700 plaintes concernant des violences sexuelles sur des mineurs ont été relevées en 2016. Sachant que près de quatre sur cinq de ces agressions ont pour objet des filles.

Ce bilan comporte deux types de violences : les viols, avec 7050 cas enregistrés. Et les cas de harcèlements et autres agressions sexuelles avec un total de 12 650 faits dénoncés.

Dans un document remis à la ministre de la Santé et des Solidarités, l’ONPE stipule « : « Ces chiffres ne représentent que la partie révélée des atteintes aux personnes, qui ne sont pas toutes portées à connaissance des services de police et de gendarmerie. »

Il est à noter que pour trois victimes sur dix, l’agression sexuelle a été commise dans la sphère familiale.

Une mère qui a fait une découverte complètement choquante

Une fillette chinoise de 11 ans, surnommée Lele, a été violée à plusieurs reprises pendant deux ans par le gardien de sécurité de son école primaire. Ce n’est que 5 mois plus tard que tout le monde s’est rendu compte de ce qui s’était passé.

Sa mère a remarqué qu’elle ne se sentait pas très bien et a décidé de l’emmener chez le médecin pour savoir de quoi il était question. Lors de l’examen médical, le médecin a découvert que la fille était enceinte. La jeune victime a donc fini par révéler qu’elle avait été abusée à l’école.

L’abus que Lele avait enduré à l’école s’est poursuivi pendant 2 ans, et ce, depuis qu’elle avait seulement 9 ans. Sa mère a été horrifiée quand elle a appris la nouvelle et a aussitôt appelé la police.

L’agresseur de Lele, Liu Boaming, a depuis été arrêté par la police. Il s’agit d’un homme marié de 50 ans qui travaillait à l’établissement en tant qu’agent de sécurité.

Des viols à répétition

Tout a commencé quand Lele jouait avec des amis dans la cour de récréation jusqu’à ce que, soudain, l’agent de sécurité se présente et l’emmène à l’intérieur du bâtiment où il la viole dans les escaliers.

L’été dernier, le même homme s’est présenté à la maison de la fille. Il a donc parlé à sa mère, demandant d’emprunter un livre, sa mère était confuse face à une telle situation et lui a demandé de partir. L’homme s’est ensuite mis à suivre la fille tandis qu’elle sortait pour jouer. Il l’a ensuite saisie, l’a emmenée dans un bâtiment abandonné où il l’a violée à nouveau.

Après son arrestation, Liu a été interrogé sur le viol. Selon les documents des services de police, il a reconnu avoir violé la fillette dans le bâtiment abandonné.

La vie de la jeune fille et de sa famille a tout à fait changé

Lele avait toujours été une élève heureuse avec d’excellentes notes à l’école, mais au cours des deux dernières années, elle était devenue très réservée et introvertie. A l’époque, personne ne savait ce qui aurait pu causer ce changement soudain de comportement.

Le directeur de l’établissement s’est adressé aux journalistes concernant la situation et a dit que Liu y travaillait depuis environ 6 ans et que sa tâche était avant tout de garantir la sécurité de l’école et des élèves. Il a aussi précisé que la fille de 11 ans n’a jamais signalé quoi que ce soit avant de tomber enceinte.

Ses parents se sont arrangés pour qu’elle ait un avortement le plus tôt possible. La procédure a eu lieu le 24 Janvier 2018. L’affaire est d’ailleurs toujours l’objet d’une enquête.

L’histoire de Lele ne concerne pas qu’elle ou sa famille, elle doit sans doute se reproduire en ce moment-même quelque part dans le monde. Elle devrait servir d’avertissement aux parents qui ne sont pas suffisamment attentifs à ce que vivent leurs enfants en dehors des murs de la maison, parce qu’en réalité, un enfant est toujours vulnérable, quelles que soient les circonstances.

Source: https://www.santeplusmag.com/cette-fille-de-11-ans-tombee-enceinte-a-lecole/

Likez et partagez cet article sur Facebook!

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :