Cancer : nouvelle mise en garde contre des prothèses mammaires

0

Les prothèses mammaires texturées de la société américaine Allergan pourraient augmenter le risque d’une forme rare de lymphome.

Il est celui par qui le scandale des prothèses mammaires PIP était arrivé… Le Dr Christian Marinetti, chirurgien-plasticien à Marseille, affirme aujourd’hui sur FranceInfo, que certaines prothèses granuleuses fabriquées par Allergan, augmenteraient le risque d’une forme rare de cancer des ganglions : le lymphome anaplasique à grandes cellules.

Une mise en garde qui repose sur un rapport de l’Agence de sécurité sanitaire qui a recensé cinquante cas depuis 2011. C’est peu au regard des 500.000 femmes porteuses d’implants en France mais ces cas seraient en augmentation ces dernières années.

Les prothèses texturées sont très utilisées dans la reconstruction du sein après un cancer. Le lymphome anaplasique à grandes cellules se développe autour de l’implant. Mais ce cancer a un bon pronostic s’il est pris à temps, et il est surtout très rare.

Le professeur Corinne Haioun, hématologue à l’hôpital Henri Mondor (AP-HP) explique que les patientes concernées ne doivent donc pas se faire retirer ces prothèses de manière préventive mais bénéficier d’un suivi régulier. L’Agence de sécurité sanitaire devrait faire de nouvelles recommandations sur le sujet d’ici la fin du mois de novembre.

Source

Likez et partagez cet article sur Facebook!

Leave A Reply