11 vaccins obligatoires pour les enfants nés en 2018, CEUX qui refuseront risqueront LA PRISON!

0

A partir du 1er janvier 2018 en France, les vaccins obligatoires sont passés de 3 à 11. Cette décision soulève une controverse animée par des détracteurs très actifs sur les réseaux sociaux notamment.

Plus de 40% des Français doutent de l’efficacité et ont une défiance vis-à-vis de cet outil de prévention des maladies. Les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 seront désormais obligatoirement vaccinés contre 11 maladies contre 3 auparavant.

Une mesure controversée :

Malgré ce souci de prévenir les maladies graves, la contrainte de faire vacciner ses enfants n’est pas toujours bien accueillie par les parents, qui craignent les éventuels effets secondaires de ces injections.
Certains refusent même catégoriquement d’en faire profiter leur progéniture, et risquent, pour cette prise de position, d’écoper de six mois d’emprisonnement, assortis de 3.750 euros d’amende.

D’autres citoyens considèrent pour leur part que cette obligation découle d’une pression exercée par les lobbys pharmaceutiques, qui y trouveraient un moyen de s’enrichir.

La députée européenne écologiste Michèle Rivasi, biologiste agrégée et coauteur du livre «Le racket des laboratoires pharmaceutiques et comment en sortir» (2015), a d’ailleurs affirmé dans une tribune le 17 juin dernier que «ce passage en force, accompagné de propos fermant la porte à tout débat sur le sujet, est sidérant alors que s’accentue la défiance de nos concitoyens envers les vaccins».

La vaccination obligatoire est une violation flagrante des droits des citoyens !

Dans des pays qui respectent leurs citoyens et leurs lois, cette mesure a été catégoriquement interdite. La suède a considéré désormais, le temps où un pays pouvait se permettre d’obliger les gens suivre à la lettre ses politiques de santé comme étant révolu.

Et pourtant nos responsables en charge de la Santé des Français n’en ont cure. Attendent-ils une catastrophe nationale pour réagir raisonnablement ?

L’EXEMPLE SUÉDOIS !

Notamment en fonction de « graves problèmes de santé » et le fait que pareilles lois violeraient les droits constitutionnels des citoyens qui doivent avoir leur mot à dire dans leurs soins de santé,

La Suède a rejeté les vaccinations obligatoires, après avoir évoqué « de graves problèmes de santé », ainsi que le fait que l’obligation violerait les droits constitutionnels des citoyens de choisir ce qui peut ou non convenir à leur propre santé.

Le 10 mai 2017, le Parlement Suédois a rejeté sept motions qui auraient inclus des vaccinations obligatoires dans la loi. Le Parlement a fait savoir « Si nous introduisions des vaccinations obligatoires ou forcées, cela violerait notre [Constitution Suédoise] »

Notant également « la résistance massive à toute forme de coercition en matière de vaccination », le Parlement a aussi fait référence aux « réactions indésirables graves et fréquentes » chez les enfants qui reçoivent les vaccinations.

Le NHF Suède a fait parvenir une lettre au Comité en expliquant que l’introduction de vaccinations obligatoires ou forcées telles qu’elles ont été soumises dans la requête d’Arkelsten violerait la Constitution.

De nombreuses autres personnes ont fait parvenir une correspondance au Parlement et interpellé les politiciens et le Parlement. Les politiciens n’ont pu faire que remarquer qu’il existait une résistance massive à toutes les formes de coercition en matière de vaccination.

Quel est votre avis sur cette décision?

Source: http://www.astucesnaturelles.net/11-vaccins-obligatoires-enfants-nes-2018-refuseront-risqueront-prison/

Likez et partagez cet article sur Facebook!

Leave A Reply